Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 20:25


Avant que les montagnes soient nées et que tu aies créé la terre et le monde,

d'éternité en éternité tu es Dieu. Psaume 90.2

 

Dem--cre-046a-1.JPG

 

 


        Une sélection des courses de skirando que j'ai éffectuée :

 


        Les courses de niveau facile (4 itinéraires)  

 
   Les courses de niveau moyenne (10 itinéraires)  

NEW 1ère sortie 2011-2012             


        Les courses de niveau avancée (14 itinéraires)  


        Les courses de niveau confirmée (10 itinéraires)  

 

(attention certaine course de skirando requiert de l'expérience en alpinisme)





En été je pratique l'alpinisme et la randonnée :

 

 

 

Courses d'alpinisme de niveau facile (4 itinéraires)

 
                       

Courses d'alpinisme de niveau moyen (6 itinéraires)   
    
                       

Courses d'alpinisme de niveau avancé (4 itinéraires)
  

Courses d'alpinisme de niveau confirmé (3 itinéraires)


(attention pour chaque course d'alpinisme le technique d'encordage et la marche en crampon doit être connu)








Pointe de Drône 2949m






La randonnée en haute montagne sans matériel technique (14 itinéraires) 

 

 

 








 

 

 

Et voici encore divers articles :


Toutes les cabanes et les bivouacs que j'ai visité (28 articles)    

Les cabanes, photos, infos et accès (ici la cabane du Wildstruebel)

 

           Une sélections de mes photographies !                 

 

Published by Yvan
commenter cet article
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 19:39

 Topo de Y v a n 


Barre-skirando.JPG
 

 

Cette belle traversée depuis Isenau peut s'éffectuer sans soucis (sauf la descente de La Palette si vous monter au sommet comme moi) par un risque marqué d'avalanche, en contournant néanmoins les zones à risque et la neige souflée. Cette année 2011-2012 de skirando à été lancée d'un très belle manière, le 25 décembre 2011, par une journée magnifiquement ensoleilée et des conditions de rêves. Ci-dessous en image le plaisir de la glisse sous le sommet de La Palette ainsi que le sommet du Waligürli tout petit au fond à gauche et au premier plan. 1km à pied ça use les spatulles !

 

IMAG0942.jpg

 

IMAG0944.jpg

 

 

Barre-skirando.JPG

 

Informations pratiques :

 

 

Cartographie : carte de randonnée à ski n°262 Rochers de Naye + n°263 Wildstubel de SWISSTOPO.

 

Horaire de la course : 3-4h, voir plus selon l'envie de chacun

 

Difficulté : F+

 

Altitude de départ : soit à l'arrivée du télécabine d'Isenau à 1750m ou du sommet du téléski de la Floriette 2120m

 

Dénivellation : entre 850 et 500m seulement.

 

Cabane ou refuge : -

 

Itinéraire : rejoindre le col des Andérets puis le sommet de La Palette avant d'entamer une belle mais courte descente, sur le Chalet Vieux. Puis par des pentes plus douce sur les chalets du Seeberg 1700m. De la monter en pente douce direction le Blättipass et enfin jusqu'au sommet du Walirgürli.

 

Matériel spécifique : matériel classique de randonnée (pèle, sonde, DVA). Aucun autre matériel n'est à prendre.


Remarques :  c'est relativement long ~12km. Attention le sommet du Walirgürli et une zone de dépose héliski. Mais si vous vous trouver au sommet ce n'est pas à vous de bouger, l'hélicoptère ira ce poser plus loin. Néanmoins tenez bien vos affaire pour pas qu'elle s'envole :-) !


Accès en transport public : de Aigle prendre le train pour les Diablerets. Traverser le village pour prendre la télécabine pour Isenau. Le retour ce fait sans problème depuis Feutersoey ou Gsteig, puisque presque toute les heures un car postale (le week-end au moins) retourne au Diablerets. Horaire sur www.cff.ch.

 

Barre-skirando.JPG

 


11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 13:50


Barre2-JPG.JPG

Ha le Cervin, un rêve, une silouette parfaite depuis Zermatt, le monument des Alpes Suisse (vue ci-dessous depuis la Hörnlihütte, point de départ à 3260m) d'après une statistique un alpiniste sur six seulement parvient au sommet, et que de mort chaque année, triste réaliter juste pour sa propre gloire. Pour un Suisse qui fait de l'alpinisme c'est innévitable d'y monter un jour, mais c'est de loin la plus belle course !!! J'ai remplie ma formalité d'alpiniste Suisse... mais disons que "il est préférable de le voir de loin que de crapahuter dessus, sans parler du flot touristique et des guides hum... "très sympa"...

 

2011-4927.JPG


Barre2-JPG.JPG

Informations pratiques :



Cartographie : CNS N°1347 Matterhorn
 
Temps de marche : Dès 5h et jusqu'a 12h pour certain, le temps de descente est identique que celui de la montée.

Difficulté : AD-, grace franchement au corde fixe sinon ça serai du D. Mais personnelement je trouve cette cotation plutôt sous estimée et n'hésiterai pas à l'augmenter à AD+, bref... c'est le Cervin !

Dénivellation
: 1217m

Cabane, refuge, Bivouac
: Hörnlihütte

Itinéraire
: .de la cabane rejoindre le pied du Cervin et suivre les première corde fixe. De la par un sentier et des trace de sentier plus ou moins cairnée (attention c'est pas toujours juste), monter en tandant toujours un peu sur la gauche par des système de vire et de cheminée qui fini par nous emener après le passage de 3 couloirs au-dessus de la face est. A ce moment généralement on y met les crampons et on apreçoit Solvay (refuge de secours) des dalles et un cable nous enmmène au pied d'une belle escalade.

Matériel spécifique
:
corde de 40m, casque, piolet, crampon, 4 dégaines.

Remarques : voie casse pied et ennuyeuse, heureusement que c'est le Cervin car sinon personne y metterrai les pieds.

Accès routier, transport public : Pour Zermatt oublier la voiture, autant partir en train de chez vous. Information horaire et prix sur www.cff.ch.

Barre2-JPG.JPG


Bonne course

Yvan


11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 13:45


Barre2-JPG.JPG

Le Weisshorn est bien une sommet que jamais j'aurai penser faire tant que c'est long. Mais finalement on s'habitue au longue courses. Et je peux vous dire que ça en vaut bien la peine, tant la voie est superbe ! Quelle merveille que de monter là haut ! Quelle ambiance, simplement magique. L'approche et peux être un peu casse patte mais voilà il faut bien "souffrir" un peu pour découvrire, là haut, la plus belle vue des Alpes Suisse ! Glaire à toi Seigneur pour ta si belle création, louer soit ton Nom !

 

P7310038.JPG


Barre2-JPG.JPG

Informations pratiques :



Cartographie : CNS N°1328 Randa
 
Temps de marche : 6h

Difficulté : AD

Dénivellation
: 1574m

Cabane, refuge, Bivouac
: la cabane du Weisshorn qui culmine à 2934m. Au départ de Randa on la rejoind en 4-5h de marche.

Itinéraire
: de la cabane suivre le sentier jusqu'au glacier. Traverser le glacier  jusqu'au pied du point 3145 ou sur la droite ce trouve un sentier, qui monte à travers la barre rocheuse, ou coule aussi une rivière (cairns). Une fois en haut suivre cette barre rocheuse sur le file autant que possible (cairns) jusqu'a un replat et des névés. Prendre alors pied sur une proéminence rocheuse (cairns), qu'il ne faut surtout pas quitter (chute de pierre).  On escalade par moment du II jusqu'au point 3914. De la suivre le magnifique file de l'arête jusqu'a venir buter sur la neige. Une fois sur la neige, cheminer au mieux, selon les conditions, jusqu'au sommet (photo ci-dessous)

 

P7310041.JPG


Matériel spécifique
:
corde de 40m, 4 dégaines, descendeur, casque, piolet, crampon.

Remarques : une des courses le plus belle des Alpes et de très bonne qualtié. La vue y est aussi magnifique, sans doute la plus ouverte, admirer ci-dessous, de droite à gauche Alphubel, Allalinhorn, Rimpfischhorn, Strahlhorn, le massif du Mont Rose et toute à droite le Petit Cervin.


 Panorama-1.JPG

Transport public : train direct jusqu'a Visp, puis Matterhorn express jusqu'a Randa (toute les 40 min ~). Horaire et tarif sur www.cff.ch. La gare est à quelque minutes seulement du départ du sentier de la cabane.

Barre2-JPG.JPG


Bonne course

Yvan


11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 13:38


Barre2-JPG.JPG

Un 4000 tout simple dans un très beau cadre (versant nord sur la photo ci-dessous). Aucune difficulté, escalade très facile, mais par contre superbe vue du sommet.

 

Traversee-du-Weissmies-19-20.08.11-033.jpg

 


Barre2-JPG.JPG

Informations pratiques :



Cartographie : CNS N°1328 Saas.
 
Temps de marche : 4h

Difficulté :  PD

Dénivellation
: 1129m

Cabane, refuge, Bivouac
: l'Almagellhütte. Cabane qui culmine à 2894m. Cabane du CAS.

Itinéraire
: de la cabane suivre le sentier jusqu'au Zwischenbergpass. Du col prendre pied sur l'arête et la suivre sur le file jusqu'au sommet. Le dernier bout et en neige. Pour la descente par la voie normal suivre l'arête WNW jusqu'a 3820m, puis filer à droite en cherchant un peu plus tard un passage entre crevasse et sérac. Mais rassurer-vous en général cette voie et sur tracée à cause de la proximité du télécabine. Cabine que l'on prendra pour s'éviter des heures de descente.

Matériel spécifique
:
casque, piolet, crampon. Une petite corde de 20m suffit pour la descente du glacier.

Remarques : c'est quasiment de la rando sur l'arête sud, grimpeur habitué pas besoin de s'encorder. Très peu de partie à véritablement escalader.

Transport public : train direct jusqu'a Visp. De Visp prendre le car postal jusqu'a Saas-Allmagell (changer à Saas-Grund). Horaire et tarif sur www.cff.ch.

Barre2-JPG.JPG


Bonne course

Yvan


11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 13:18


Barre2-JPG.JPG

Aiguille impressionnant vue depuis Arolla mais "petit tas de caillou" de l'autre coté. L'Aiguille de la Tsa offre au alpiniste expérimenté une bonne remise à niveau pour débuter la saison.

 

SPA56165

 


Barre2-JPG.JPG

Informations pratiques :



Cartographie : CNS N°1347 Matterhorn
 
Temps de marche : 2h45 depuis la cabane de Bertol, 6-7h directement depuis Arolla. Seulement 20-30 minutes d'éscalade.

Difficulté : AD (max III+) selon les passages choisit.

Dénivellation
: 1668m depuis Arolla, 668m depuis Bertol.

Cabane, refuge, Bivouac
: cabane de Bertol

Itinéraire
: contourner la Pointe de Bertol par la droite, par un sentier assez bien marquée, pour déboucher à gauche du point 3373 et prendre pied sur le glacier de l'Aiguille. Par ce dernier rejoindre l'Aiguille de la Tsa en le longeant plutôt par la rive droite (crevasse), photo ci-dessous, vue au moment de déboucher sur le glacier.

 

 

SPA56163

 


Matériel spécifique
:
corde de 40m 2X (rappel) matériel classique d'alpinisme. Casque, piolet et crampon.

Remarques : jolie petite course pour ce remettre en jambe. L'escalade et presque un peu courte et l'entier de la course mériterai une cotation plutôt en AD-. On reste un peu sur sa faim... Mais très belle vue du sommet (photo ci-dessous)

 

IMAG0360

 

  

Accès routier, transport public : autoroute A9 direction Brig, sortir à la première sortie de Sion puis suivre Evolène et Arolla. Parking gratuit à Arolla. En trabsport public Arolla est très bien déservit, n'hésiter pas, horaire sur www.cff.ch

Barre2-JPG.JPG


Bonne course

Yvan


10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 20:47


Barre2-JPG.JPG

Quand je sort de chez moi et quand je regarde La Forteresse je pense au Psaumes 31: 4 qui dis : "Car te es mon rocher, ma fortersse; et à cause de ton nom tu me conduiras, tu me dirigeras." Quelle belle promesse, promesse que l'on trouve dans la parole de Dieu, la Bible. Sommet qui me tenais à coeur puisque visible depuis chez moi.

 

Dents-du-Midi-Forteresse-24-25-avril-2011-021.jpg

Barre2-JPG.JPG

Informations pratiques :



Cartographie : CNS N°1304 Val-d'Illiez
 
Temps de marche : 2h depuis le refuge

Difficulté : PD

Dénivellation
: 280m

Cabane, refuge, Bivouac
: le refuge des Dents du Midi qui culmine à 2880m au pied des Dents sur le versant sud. Il est atteignable depuis Van d'en Haut 1350m. En 4-5h environs.

Itinéraire
: du refuge traverser le glacier pour buter sur les rochers entre la Cime de l'Est et la Forteresse, ou ce trouve le Col de la Cime de l'Est à 3030m. L'accès au col est délicat (chute de pierre) mais il a depuis peu été rebalisé (point rouge). Depuis le col suivre l'arête en neige ou en glace, voir en rocher pour gagner le pied du sommet et l'escalade proprement dite (photo ci-dessus). Gravir l'arête en ce tenant plutôt sur la droite, jusqu'au sommet. Tôt dans la saison si les conditions de neige le permettent, prendre en écharpe à droite pour contourner le mur et rejoindre le sommet par un téton neigeux, puis une cheminée.

Matériel spécifique
:
casque, piolet, crampon, évantuellement corde de 30m (rappel possible sous le col)

Remarques : rocher très instable, dommage car c'est de très beau sommet. C'est préférable d'y aller tôt dans la saison quand il y a encore de la neige ou tard dans la saison quand il fait froid en octobre ou novembre.

Accès routier, transport public : .train direct jusqu'a Martigny puis train du Mont Blanc jusqu'au Marécottes. Un car postal rejoind Van d'en Haut durant la haute saison. Sinon ça sera à pied. En voiture rejoindre Martigny par l'autoroute A9 puis suivre les Marécozttes, Salvan. Peu avant les Marécottes tourner à droite direction Van d'En Haut.

Barre2-JPG.JPG


Bonne course

Yvan


10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 14:24


Barre2-JPG.JPG

Le Mont Ruan et une montagne très ésthetique qui malgré ces tout juste 3000m est parée d'une couverture blanche toute l'année. Ce bout de vallée et soumis à un courant froid particulier. La photo ci-dessous et prise depuis le Col des Paresseux, en juin 2005, lors de l'ascension de la Haute Cime (Dents du Midi) 3257m.

 

Haute-Cime--12-_New.jpg

Barre2-JPG.JPG

Informations pratiques :



Cartographie : CNS 1324 Barberine
 
Temps de marche : 6h

Difficulté :  PD+

Dénivellation
: 1093m

Cabane, refuge, Bivouac
: cabane de Susanfe 

Itinéraire
: de la cabane resdescendre en direction du Pas d'Encel et au point 1964 prendre le sentier à droite qui mène au col des Ottans (échelle, belle ambiance). Du col rejoindre au mieux le Glacier du Ruan que l'on traverse à l'atitude 2540. Au fond du glacier remonter un couloir en neige ou en dalle recouverte de gravier (selon la saison) pour ce retrouver sur l'arête sud vers le point 2858m. Depuis là suivre alors le file de l'arête jusqu'au sommet. Au sommet poursuivre sur l'arête NE et sur le bosse bien avant le point 2891 tirer des rappels directe dans les pentes nord, boucle de rappel et spite en place. Une fois sur le glacier descendre par la Grande Pente (prudence) et rejoindre la cabane de Susanfe par un chminement tortueux à travers des vires et couloir entrecoupé de barre rocheuse.

 

Mont-Ruan-068-2.JPG

 

 

Matériel spécifique : casque, corde 2x40m, descendeur, piolet crampon.

Remarques : itinéraire de descente délicat (chute de pierre).

Transport public : .Train direct jusqu'a Aigle. De Aigle prendre le petit train rouge AOMC jusqu'a Champéry. Horaire et tarfi sur www.cff.ch.

Barre2-JPG.JPG


Bonne course

Yvan


10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 13:53


Barre2-JPG.JPG

Dans massif montagneux le rocher y est plutôt délicat, la difficulté est généralement accrue. La Tour Sallière est un bel objectif d'une journée, dans un décor aussi merveilleux que somptueux, avec une belle vue sur le lac d'Emosson et le massif du Mont Blanc.

 

Tour-Salliere-036.jpg


Barre2-JPG.JPG

Informations pratiques :



Cartographie : CNS N°1324 Barberine
 
Temps de marche : 5-6h

Difficulté : PD+ (ci-dessous l'arête nord depuis le point 3026)

 

Tour-Salliere-051.JPG

Dénivellation
: 1255m

Cabane, refuge, Bivouac
: possibilité de camper au bout du lac en amont de la Combe des Fonds.

Itinéraire
: depuis le barrage d'Emosson longer le lac du coté droite jusqu'au bout du lac. Dès ce moment il n'y a plus veritablement de sentier et le pente herbeuse et rocheuse sont raide et parfois délicat. Cheminer au mieux pour rejoindre le glacier des Fonds. Passer ensuite le Col de la Tour Sallière et rejoindre le point 3026 pour prendre pied sur l'arête nord. Suivre alors le file de l'arête et contourner les difficultés principal par la droite. Du sommet par des traces de sente, des couloirs et des cheminée gagner l'épaule puis l'itinéraire de monter.

Matériel spécifique
:
casque piolet, crampon, corde de 30m, 3 dégaines.

Remarques : le VTT et bienvenu pour gagner le bout du lac.

Accès routier, transport public : Autoroute A9 jusqu'a Martigny, puis suivre Col de la Forlaz/France. Peut avant le Châtelard prendre à droite direction Finhaut, puis Emosson, parking juste avant le barrage.

Barre2-JPG.JPG


Bonne course

Yvan


5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 00:40

Le simplon c'est juste merveilleux, toujours de la neige et des conditions de rêve !

 

Voici deux photos qui en témoigne :

  P1120082

Le sommet du Tossenhorn et en vue juste avant de prendre pied sur le glacier.

 

P1120089.JPG Vue coté sud depuis le sommet du Tossenhorn.

 

P1130100.JPG

Le versant sud du Wenghorn, que nous avons descendu, un régal de poudreuse !

 

 

Le topo suivra prochainement, si j'en ai le temps.

 

Bonne année 2011 à tous, Yvan.

 

Présentation

  • : Montagne découverte
  • Montagne découverte
  • : Ce blog a été créé pour que vous puissiez découvrir les nombreuses possibilités de sortie dans nos magnifique montagne ! Concernant mes activité professionnel, je suis moniteur en hiver, en ski alpin ainsi que en ski alpinisme (J+S). Durant l'été j'ai la chance d'être à mon compte dans le paysagisme. Bonne montagne à vous tous et bonne visite !
  • Contact

Retour accueil

 
Dem--cre-046a-1.JPG
                      

Les cotations

Echelle des difficultés en alpinisme :
 
La cotation globale, en alpinisme, estime d'abord les difficultées maximales rencontrées et la continuité des difficultées; elle tient également compte de l'altitude et de la durée d'une course.
 
 
F, facile. Rocher : éboulis, arête de bloc facile à éscalader. Neige et glace : névés facile, glacier pratiquement pas crevassés.
 
PD (-+), peu difficile. Rocher : sûreté du pas accrue, passages d'escalade évident. Neige et glace : pentes peu raides, brefs passages plus raides, glacier peu crevassés.
 
AD (-+), assez difficile. Rocher : assurage nécessaire, passages d'escalade plus long et exposés. Neige et glace : pentes plus raides, occasionnellement assurage avec relais, glacier crevassés, petite rimaye.
 
D (-+), difficile. Rocher : sens de l'itinéraire et bon maniement de corde sont nécessaires, longs passages d'escalade demandant le plus souvent l'assurage avec relais. Neige et glace : pentes très raides, demandant le plus souvent l'assurage avec relais, glacier crevassés, rimaye importante.
 
TD (-+), très difficile. Rocher : assuarge avec relais constamment nécessaire dans les sections difficiles, escalade continuellement exigeante. Neige et glace : parois continuellement escarpé, assurage avec relais en continu.
 
 
Cotations escalade :
 
La cotation évalue la difficulté maximale rencontrée sur une voie ! Elle se donne sur l'échelle française traditionnellement utilisée:
 
 
2 : ce trouve en rando difficile (Le Grand Chavalard coté T4 en randonnée, coté nord)
 
3a 3b 3c : voie très facile
 
4a 4b 4c : voie facile
 
5a 5b 5c : voie de difficulté moyenne
 
6a 6a+ 6b 6b+ 6c 6c+ : voie difficile (niveau requis pour un guide
 
 
Cotations randonnée :
 
T1 : sentier de basse montagne et aussi de plaine bien tracé, balisé en jaune, faible pente, pas de riques de chute. Possible en baskets et même sans carte.
 
T2 : sentier de moyenne montagne avec tracé ininterrompu, balisé en blanc-rouge-blanc, terrain parfois raide, risques de chute pas exclus. Avoir le peid assez sûr, chaussures de trekking recommandées.
 
T3 : sentier de montagne généralement visible partout dans le terrain, c'est la cotation la plus souvent rencontrée. Elle est balisée en blanc-rouge-blanc, passages exposés pouvent être équipés de cordes ou de chaîne, eventuellement appui des mains nécessaire pour l‘équilibre, quelques passages exposés avec risques de chute. Avoir le pied sûr, bonnes chaussures de trekking, capacité d‘orientation moyenne et expérience élémentaire de la montagne.
 
T4 : sentier de haute montagne avec trace pas toujours visible, l‘aide des mains est quelquefois nécessaire pour la progression, balisé en blanc-bleu-blanc, terrain déjà assez exposé, pentes délicates de rochers, pierriers, névés et/ou passages sur glacier non recouverts de neige. Avoir le pied très sûr muni de très bonne chaussures de trekking. Il est recommandé d'avoir une certaine capacité d‘évaluation du terrain et une assez bonne capacité d‘orientation.
 
 
Echelle des difficultés à skis :
  
Attention un couloir à la montée peut facilement mériter un D pour le ski alors qu'en alpinisme il ne dépassera pas AD ou PD.
 
 
F, facile : Pente à moins de 30°. Terrain vallonné à la montée. Pas de passage étroits et pas de danger lié aux chutes à la descente.
 
PD (-+), peu difficile : Pente à environ 30° voir 35° maximum. Elles sont en général larges avec de brefs petits raidillons et des blocs évitables à la montée. A la descente, courts passages étroits et peu raides, les chutes ce terminent en pente douce.
 
AD (-+), assez difficile : Pente à environ 35-40° voir plus. Succession d'obstacles et brefs raidillons à la montée. Court passages étroit et plus raides à la descente avec risque de blessure en cas de chutes.
 
D (-+), difficile : Pente à environ 40-45°. A la montée la sûreté dans les conditions et une bonne technique sont requises. A la descente les passages étroits sont longs et les chutes aboutissent à des barres rocheuse qui peuvent conduire à la mort par neige dure.
 
TD (-+), très difficile : Pente à environ 45-50°. Terrain souvent coupé par des barres rocheuses à la montée. A la descente les passages sont très étroits et longs, les chutes aboutissent à des parois raides, le danger de mort et réel.